Beaucoup de pluie, peu de neige, houles capricieuses, nous rêvions d’évasion, d’eau chaude, de découvertes et d’aventures. Lorsque Paulino, organisateur du Motor Beach, nous propose de venir découvrir son nouveau resort à Aposentillo au Nicaragua, il ne nous en fallait pas plus pour nous faire sauter dans le premier avion…

Surf trip Nicaragua - Chipiron Las Dunas Resort

Hossegor en Janvier, c’est comme Paris un 15 août, un jacuzzi sans bulle (ou du champagne si vous préférez 😉 ), une plage sans sable,… bref, c’est un peu calme. Après quelques jours en Andalousie et au Maroc en famille et entre potes, nous voulions prendre un moment pour nous. Mais où?

L’option du Nicaragua était très alléchante. Nous voilà partis pour l’aéroport de Madrid, sans savoir que les aventures allaient débuter avant même d’avoir embarqué.

Au comptoir Iberia, l’hôtesse nous demande notre visa ETSA pour l’escale à Miami. Le ???

H-3, nous voilà dans l’agence de voyages de l’aéroport, à croiser les doigts pour que le visa soit accepté avant la fermeture de l’embarquement. 20 minutes avant la fin du check-in, nous recevons le fameux sésame (et allégés de 70€). Les 2 (gros) boardbags passent sans extra. Les vacances peuvent commencer!

Airport Madrid Nicaragua surf trip

9 heures de vol, une dégustation (parlons ici de véritable dégustation du plateau repas Iberia… No comment), quelques verres de Rioja (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération), nous atterrissons à Miami. C’est parti pour un petit 100m, la queue à la douane digne de Disneyland, d’une récupération des boardbags pour les ré-enregistrer, repasser à l’embarquement, courir jusqu’à la porte (la plus loin, forcément)… pour se rendre compte que nous avions 20 bonnes minutes d’avance 😬.

Avec les 7 heures de décalage horaire, on commence à être un peu perdus. Nous arrivons à Managua, capitale du Nicaragua. Nous faisons la rencontre de Paco, qui vient passer quelques semaines de vacances chez son papa qui vit à seulement quelques kilomètres de Las Dunas. Il nous confie qu’en face de chez lui, une jolie vague à longboard fonctionne à mi-marée, marée haute. C’est noté! ✔️

Après 3 heures de route, nous arrivons au resort. Une courte nuit s’annonce avant de découvrir ce pays et ses trésors…

6 cabanes colorées, une piscine, ciel bleu, chant du coq, océan à quelques 50 mètres… Que demandez de mieux?

Las Dunas Resort Nicaragua

A notre réveil (à 5h30 du matin), nous partons découvrir les alentours. La surprise d’une plage de sable noir, déserte, quelques ondulations et une fraicheur agréable nous fait présager de belles découvertes.

Plage Las Dunas Resort Nicaragua Chipiron Surf trip
Plage Las Dunas Resort Nicaragua - Chipiron Surf Trip
Las Dunas Resort Nicaragua

De retour à l’hôtel, nous en profitons pour prendre un petit déjeuner de champion: pancakes et salade de fruits pour moi, et un Gallo pinto (haricot rouge et riz), de quelques bananes plantains et une tortilla – typique du Nicaragua, accompagnés d’un jus d’hibiscus pour Damien.

Repus, nous défaisons les planches, faisons le constat des petits pets et les réparations qui vont avec.

Par quelques 30 degrés (à seulement 9h), nous partons sur le spot El Boom, à pied. Une petite marche d’échauffement pour atteindre cette vague qu’on nous dit creuse et rapide. Damien embarque sa Gambas en 6’2 et moi le matériel de photos, palmes et crème solaire.

Nous arrivons un peu tard pour la marée mais on capte rapidement le potentiel de cette vague. A seulement quelques surfeurs locaux et américains, Damien se cale. Les premiers tubes passent, les visions des cavernes bleues ciel sont incroyables.

Au raz de l’eau avec le caisson, je n’en rate pas une miette. Le spectacle des pélicans surfant les ondulations de l’océan est magique.

Surf Al Boom Nicaragua - Chipiron Surf Trip
El Boom, surf spot Nicaragua - Chipiron surf trip

Pour une première session, on va se la jouer tranquille, tout en douceur, pour ne pas souffrir de notre manque de sport l’hiver.

De retour à Las Dunas, nous profitons de la piscine, pour se détendre et échanger avec les locaux. Où aller? Où surfer? Quelques recommandations? Comment rouler? Nous notons tous les bons conseils de David (espagnol de 32 ans qui a aidé à l’ouverture du resort et devenu véritable figure locale, connue de tous).

Nous décidons de partir en moto explorer les chemins escarpés d’Aposentillo.

Pause - Las Dunas Nicaragua
Duna, le chat
Seuls au monde - Nicaragua El Viejo

Jour 2

Nous nous levons toujours aussi tôt. Cette fois, on enfourche la moto, direction El Boom, pour être parfait en terme de timing. A fond sur la plage, planche dans le rack, nous fonçons, cheveux au vent. Le surf s’annonce très sympathique.

Nous arrivons sur le spot, ils ne sont qu’une dizaine. L’ambiance est détendue, il y a 1m20, une gauche rapide qui décale et une droite avec quelques bombes qui passent de temps en temps. Malgré la petite houle, Damien s’éclate, prend quelques jolies casquettes.

Autour de moi, en palmes, avec l’appareil, les locaux s’amusent à m’en mettre plein les yeux. Leur surf est fluide et fun, comme l’ambiance, bien loin de certaines sessions à Hossegor en plein été.

Matos indispensable - Surf trip Chipiron Nicaragua

Sourires aux lèvres, après 2 bonnes et belles heures dans l’eau, nous rentrons à Las Dunas pour le petit déjeuner et une petite sieste avant de repartir chercher d’autres vagues.

Après une rapide insolation qui me met à terre, on repart à bord de notre cheval de fer. On découvre les quelques rues (si on peut appeler ça des rues) du village, on s’arrête discuter avec les gens,…

Français? Pétanque! Vous devez aller faire un tour Al Cielo, tenus par 2 français. Ils ont préparé un terrain de pétanque, organisent des tournois locaux,… La vue sur le Pacifique est imprenable, surtout à l’heure du coucher de soleil.

Hot local Nicaragua

Les sunsets

Même en vivant près de l’océan (Atlantique pour le coup), on ne se lasse jamais des couchers de l’océan, véritables poèmes et moments de gloire magiques.

Ici, les sunsets sont brûlants, orange sanguine. Nous n’en avons manqué aucun.

Au tour de Madame Chipiron

A l’instar des spots plus connus comme Popoyo ou encore San Juan del Sur, au sud du Nicaragua, qui profitent des vents thermiques du Lac Cocibolca, le nord ne permet souvent qu’une session le matin (si les marées tombent bien). Après le vent se met onshore et il est alors temps de profiter du tourisme.

Après 2 matinées sur le spot del Boom, c’est au tour de Madame Chipiron de trouver une petite vague pour surfer avec le longboard 9’6 Petit Cochon trimballé jusqu’ici. Nous arrivons sur la plage Nahualapa, là où habite Harry, le père de Paco, le gamin de Biscarosse.

Arrivés vers 7h, on découvre une jolie droite d’un mètre, plat, parfait pour le log. Le spot est à peine plus chargé que les derniers jours. L’ambiance est comme à son habitude très détendue. On y croise locaux, américains, espagnols, quelques européens…

Les vagues s’enchainent, Madame Chipiron glisse, tout en sourire. Les différents niveaux cohabitent sans aucun souci. Les filles sont nombreuses à pic (mais pas de locales malheureusement). Il y a de tous les âges. La session se termine par l’appel de la faim.

Madame Chipiron ladyslider Nicaragua
Surfer girl Nicaragua- Surf Trip Chipiron
Local surfer - Nicaragua - Surf trip Chipiron

 

Ce jour-là, petit déjeuner face au spot, à Tapas & Surf, tenu par Roberto, espagnol expatrié. Nous tombons sous le charme des cocotiers et des hamacs colorés.

Ici, on prend le temps, on perd cette notion qui nous rend fous en Europe. Le temps, ce temps qui nous manque toujours un peu, pour vivre passionnément. Là, on l’a, et autant vous dire qu’on en profite à fond!

chill tapas & surf Nicaragua
Cow boy Nicaragua

Après 3 jours, le rythme est pris: surf le matin tôt, session de 2-3 heures, petit déjeuner vers 11h, sieste, balade en moto toute l’après-midi.

Au détour d’une conversation avec Xavier (gérant d’Al Cielo), il nous convie à une sortie pêche le lendemain matin. Rendez-vous est pris à 6h au port de pêcheurs. Ce sera une première pour nous.

Nous arrivons en moto, Xavier en vrai passionné nous a préparé le matériel nécessaire. Nous partons avec un autre de ses amis, Scott, un américain en vacances. Rien que le lever du soleil est incroyable. La mer est calme, le temps frais. La pêche s’annonce bonne.

Damien est le premier à avoir une touche. Après quelques minutes à mouliner, il nous remonte un joli macreau. S’en suivra 2 énormes barracudas, 1 thon, une bonite, et un dernier Marceau pour clôturer cette sortie.

Nous aurons même la chance d’apercevoir à quelques centaines de mètres un cachalot. Nous sommes comme des gosses le jour de Noël.

Pêche au Nicaragua - Chipiron surf trip
Bonne pêche au Nicaragua
Tuktuk local - Chipiron surf trip
Poulet Streetfood - chipiron surf trip

Après la sortie pêche, nous voilà partie pour la ville la plus proche: Chinendega.

Pour ceux qui suivent nos voyages, vous connaissez notre goût pour les marchés locaux, le fourmillement d’un pays, les couleurs et les odeurs. C’est ce que nous souhaitions trouver à seulement 1h en moto d’Aposentillo. Et nous n’avons pas été déçus…

Entre bus américains, motos, vélos, piétons, vaches, vélos tuk-tuks, nous arrivons pile à l’heure du marché, là où grouille toute la vie locale. Nous avons arpenté les ruelles du marché couvert, à la rencontre des différents métiers présents (ferronnier, artisan sellier,…) les étales maraîchers, les bouchers, poissonniers,… Le mélange des odeurs n’est pas toujours à la hauteur des couleurs que nous voyons. Les gens sont adorables, souriants, et nullement oppressants. Nous passons un moment

Avant de repartir, un petit poulet “asado” dans la rue et passage chez le barbier pour Damien (moi, ayant hésité pour l’épilation), et retour en pétrolette a Las Dunas, 2 lance-pierres faits-main en guise de cadeau pour les enfants.

Chinendega - Chipiron surf trip
la culture des pinatas - Chipiron surf trip Nicaragua
barbier Chinendega - chipiron surf trip
Ferronnier à Chinendega Nicaragua

Ce voyage aura été fort en expériences variées 😀

L’équipe de Las Dunas nous convie à une fête locale à l’hôtel El Bada Boom tenu par Cédric, un français expatrié depuis 2 ans. Là bas, les gens du village se pressent pour tenter de remporter l’une des 2 épreuves traditionnelles: el “cerdo” badigeonné de graisse à attraper et el palo encebado. Quelques encouragements et bières plus tard, Damien et Pau, pote espagnol, se motive pour participer al palo avec une dizaine de locaux. Le but: organiser une pyramide humaine afin d’attraper le lot attaché 10 mètres au-dessus, au sommet du poteau. Petite difficulté supplémentaire: ce même poteau est enduit de graisse de boeuf… Nous vous laissons imaginer le spectacle. Pendant près d’1h30, la base humaine tente de retenir ses coéquipiers à même les épaules et la force du dos. Les rires et encouragements du public venus nombreux aura valu le détour.

el palo encebado Nicaragua - Chipiron surf trip
Palo encebado - Chipiron surf trip Nicaragua

Popoyo or not Popoyo?

Le surf au Nicaragua est plus souvent connu dans le Sud. Nous avons longtemps hésité à descendre vers Popoyo, El Penon, pour découvrir d’autres vagues. Mais au vu du peu de houle que nous avions, et du temps dans les transports (compter +6heures pour faire Aposentillo – Popoyo), nous avons décidé de profiter pleinement des vagues alentours. Nous n’avons pas été déçus.

Chipiron Longboards Nicaragua @Avolarrocks
Couple surf - Chipiron surf trip
Couple surf - Chipiron surf trip
Couple surf - Chipiron surf trip
surf Nicaragua - Chipiron surf trip
ballade à cheval réussie - las dunes Nicaragua

Un rêve d’enfant

Après la sortie pêche, le ride en moto sur la plage (oui, on sait, c’est pas bien), le surf en maillot, nous voulions clôturer ce voyage pour une promenade à cheval sur la plage. Tels des cowboys de pacotille, nous voilà à dos de canassons plus grands que nous, plus ou moins vifs. Pendant 3h, nous avons arpenté la plage, au coucher du soleil, chacun à son rythme (le mien étant bien plus énervé que celui de Damien). Au trot, cheveux au vent, fou-rires sans fin, un rêve d’enfant venait de se réaliser.

Sunset au Nicaragua - Surf trip Chipiron

Merci à Las Dunas pour leur accueil, à David pour sa bonne humeur et ses conseils, à Marlene, Mailine pour leurs sourires quotidiens, à Pau et Elena (@avolarrocks) pour les fou-rires et les photos, à William et Xavier (patrons d’Al Cielo) pour les burritos et les parties de pétanque, Roberto (Tapas & Surf), le petit Paco pour ses conseils de minot 🙂

Si nous devions résumer ce voyage en quelques mots, ce serait

Nature, Sourires, Fun & Découvertes

Marlene Las Dunas Resort Nicaragua
Mailine